La lutte contre les discriminations à l’embauche est aussi nécessaire d’un point de vue économique qu’humaniste

Au-delà d’une obligation légale, la lutte contre les discriminations peut être une vraie source de richesse pour les entreprises et par conséquent un point d’intérêt qui débute dès le lancement d’un processus de recrutement.

Certains recruteurs se sentent démunis lorsqu’ils entendent des phrases du type « nous avons déjà beaucoup d’hommes dans l’équipe, il nous faut une femme pour équilibrer » ou l’inverse, ou encore « nos clients sont principalement de confession juive et ils auront du mal à accepter un commercial de confession musulmane » ou inversement, voire « nous sommes dans une toute petite équipe, je ne peux pas prendre le risque de quelques mois d’absence pour un prochain congé maternité avec cette candidate»… Autant de sujets délicats auxquels nous sommes quelquefois confrontés…

Chaque recruteur/se a ses peurs, contraintes, fausses croyances limitantes… et je ne crois pas que la menace légale ni même porter un jugement négatif à leur égard soient des plus efficaces. Nous observons actuellement, un repli identitaire, voire communautariste dans beaucoup de régions du monde. A chaque fois qu’une réponse moralisatrice ou jugeante s’est répandue en face, cela n’a jusqu’à présent jamais permis d’endiguer cela. J’en veux pour preuve les UK ou les USA qui ont récemment voté un Brexit pour les premiers et pour un président clivant pour les seconds. Là où une grande partie de l’opinion publique portait un regard négatif sur ces 2 résultats de votes…

Si on en revient au recrutement, éviter de juger les peurs des recruteurs ne revient pas pour autant à cautionner les comportements discriminants. Au contraire, il apparaît plus constructif de les accompagner pour sortir de l’émotion afin de cheminer vers la raison. En effet, dans les précédents propos, où se trouve la raison ?

1/ « Nous avons beaucoup de personnes de tel sexe, il nous faut quelqu’un de tel autre pour équilibrer l’équipe »

En quoi, le sexe d’une personne sera-t-il la solution à une cohésion d’équipe ? N’est-ce pas détourner le problème que de l’orienter de cette manière ? N’est-il pas plus utile de se demander de quoi a besoin cette équipe pour être vraiment cohésive, performante… plutôt que de ramener cela à un genre dominant?

2/ « Nos clients sont principalement de telle confession et ils auront du mal à accepter un commercial de telle autre confession »

De la même manière, n’est-il pas plus utile de se demander quels sont les critères de performance commerciale observés sur les dernières ventes afin d’identifier les leviers de croissance ? N’est-il pas plus intéressant d’imaginer l’émergence de nouvelles idées qui vont permettre de gagner d’autres parts de marchés… plutôt que de cantonner cela à une religion ?

3/ « Nous sommes dans une toute petite équipe, je ne peux pas prendre le risque de quelques mois d’absence pour un prochain congé maternité avec cette candidate»

J’ai eu à accompagner quelques prises de fonctions « hachées » voire reportées pendant quelques mois, ces dernières années par des candidats ayant subi des accidents de la vie (perte d’un proche) ou des maladies (accidents de la route, longue maladie…). A chaque fois nos clients ont été capables de s’organiser et de faire preuve d’empathie à l’égard de leur nouveau/elle salarié/ee. Pour quelle raison, ne seraient-ils pas autant capables d’empathie et de capacité d’organisation autour d’un congé maternité de 3 mois ? Accompagner l’agilité des petites structures me paraît plus intéressant que d’entretenir l’idée qu’une personne est irremplaçable, notamment pour éviter quelques chantages non-dits qui peuvent être liés…

Cette hypothèse d’une richesse économique liée à la mixité en entreprise est soutenue par plusieurs études.  « Selon cette étude, la diversité, dès lors qu’elle est bien managée, augmenterait la rentabilité de 5 à 15% » http://www.rhinfo.com/thematiques/approche-globale-de-lentreprise/quels-impacts-de-la-diversite-sur-la-performance-de

« Selon des chercheurs néerlandais, ce sont les régions où l’autonomie des femmes est la plus grande qui ont connu les plus grands succès économiques » http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20160824.OBS6809/apres-1500-la-croissance-s-est-installee-dans-les-pays-ouverts-aux-femmes.html?utm_medium=Social&utm_campaign=Echobox&utm_source=Facebook&utm_term=Autofeed#link_time=1472098790

Quand on est face à des comportements malveillants sur ce sujet, le rappel de la loi est bien sûr de mise. Mais cela reste assez exceptionnel, dans la plupart des cas auxquels nous sommes confrontés, la pédagogie pour accompagner les craintes vers une direction menant à la réussite me paraît beaucoup plus efficace. Sortir du jugement et accompagner le/la recruteur(se) me paraît le plus utile pour la lutte contre les discriminations à l’embauche, ce qui reste un engament que nous prenons chez Taylor River envers tous nos clients et tous nos candidats.

Share

↓