Candidats, candidates, travaillez votre impact en entretien – Repensez votre présentation.

Pour être vendeur, bâtissez votre discours sur l’attente du recruteur !

Lors d’un entretien, le recruteur a largement autant besoin d’être rassuré que le candidat.

Un recruteur a nécessairement des attentes premières et des craintes. Cela l’amène à porter son attention sur certains points prioritaires pour lui/elle.

À mon sens, l’on se pose surtout trois grandes questions quand on envisage une nouvelle personne dans son organisation :

  • Est-il/elle compatible avec mon environnement d’entreprise ?
  • Correspond-il/elle à la dynamique dans laquelle j’embauche ?
  • A-t-il/elle les compétences techniques et relationnelles nécessaires ?

Partant de ce constat, j’invite les candidats à faire évoluer leur CV et la présentation de leur parcours en les orientant au maximum vers ces 3 questions.

  • Renoncez à tout dire pour être plus percutant sur les sujets essentiels ! Soyez d’abord concernés par les attentes de l’employeur bien plus que par le souci de décrire avec précision et force détails vos expériences telles que vous les avez vécues.
  • Mettez en lumière en quoi chacune de vos expériences vous a préparé(e) à réussir demain. Pour cela, recherchez les caractéristiques communes entre l’environnement visé et les univers que vous avez connus (taille, culture, organisation, business-model). Faites des parallèles entre les contextes que vous avez connus et celui auquel vous espérez participer (structuration, crise, croissance, projets, etc…).
  • Enfin, attelez-vous à mettre en avant vos aptitudes techniques et personnelles différenciantes et connectées à celles qui sont clés dans le poste visé.

Sur ces sujets, Taylor River propose un débriefing systématique en fin d’entretien à tous ses candidats.

Bonne préparation à toutes et à tous.

Hédy Dziri

Share

↓